L’exercice physique, composante essentielle du traitement du diabète

Si vous devez vous traiter par insuline, il est essentiel que vous participiez activement aux décisions reliées à votre traitement. Plus vous en connaîtrez sur le diabète, meilleures seront vos chances de passer maître dans l’autostabilisation de votre maladie et d’apprendre à bien vivre avec cette affection. En menant une vie active et en surveillant régulièrement votre glycémie, vous acquerrez les connaissances nécessaires pour maîtriser votre auto-traitement.

Vous devez participer à la prise en charge de votre maladie et fournir des efforts, ce que beaucoup de personnes sont incapables ou peu disposées de faire pour diverses raisons. La période d’exercices et l’autosurveillance de votre glycémie doivent être des activités de toute première importance dans votre vie quotidienne. Savoir doser insulinothérapie, alimentation et exercice physique n’est pas une tâche facile. Vous devrez y travailler, être disposé à surveiller souvent votre glycémie et prendre des décisions en connaissances de cause.

Les bienfaits de l’exercice physique pour le diabète

Il y a beaucoup d’avantages à faire de l’exercice régulièrement. Cela permet de faire travailler l’appareil cardio-vasculaire, de réduire la tension artérielle et le taux des lipides (cholestérol) et d’accroître les effets de l’insuline. L’entraînement d’endurance grâce auquel on parvient à une très grande forme physique atténue considérablement les répercussions d’une maladie chronique grave comme le diabète.

Un programme d’exercices, aussi léger qu’une promenade de 20 minutes trois fois par semaine, est très salutaire. Les bienfaits de l’exercice physique régulier, sur les plans de la connaissance et de la psychologie, peuvent être considérables pour la personne atteinte du diabète, ce que les médecins et les patients sous-estiment beaucoup, à mon avis. En connaissant mieux les facteurs qui entraînent des variations de glycémie, en vous faisant plus confiance et ayant une meilleure opinion de vous-même, vous participerez plus activement à votre auto-traitement.

Si vous êtes atteint du diabète de type II, l’exercice physique est une composante essentielle de votre traitement. Si vous souffrez du diabète de type I, l’exercice physique peut ne pas vous aider à stabiliser votre concentration sanguine de glucose. À moins d’être dosé de façon minutieuse, l’entraînement peut même aggraver votre maladie. Bien qu’elle procure les bienfaits cités plus haut, l’exercice physique n’est pas une composante du traitement officiellement recommandée. Si vous êtes atteint du diabète de type I, ce qui compte, c’est d’avoir une activité sportive, que vous optiez pour la musculation, le ballet ou autre chose.

Les insulinothérapies modernes sont adaptées au mode de vie du diabétique. Les contrôles de la glycémie s’effectuent rapidement presque n’importe où. Vous n’avez donc aucune raison de ne pas vous adonner à l’activité de votre choix et de briller.

Les dangers de l’exercice physique sur un diabétique

En règle générale, on exagère beaucoup les dangers de l’exercice physique. On a peut-être bien plus de raison de croire qu’il est beaucoup plus dangereux de pas faire d’exercice que d’en faire régulièrement. Toutefois, si vous souffrez de complications du diabète, il est très important que vous consultiez votre médecin avant de commencer un programme d’exercices. Toute activité supposant des efforts intenses et une suspension plus ou moins prolongée de la respiration provoque une élévation importante de la tension artérielle. Par conséquent, c’est à éviter.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *